Humanité augmentée ou refusée ?

Humanité augmentée ou refusée ?

 
J’ai longtemps tenté de me fuir moi-même – et je continue souvent !
Notamment quand je ne me sens pas bien, que je m’ennuie… Relations, lecture, musique, télé, frigo, travail… tout est bon pour me distraire et me soulager par l’extérieur.
Les militaires sont en train d’inventer des pilules pour supprimer les émotions, de peur etc., qui perturbent au combat. Combien de professions intenses se dopent pour supporter ?
Nier l’humanité pour enfin mieux profiter… de quoi ?
Efficacité, performance pour avoir de la liberté, du plaisir.
Quelle illusion !
Quand la ‘course à l’échalotte’ s’arrêtera-t-elle ? Et comprendrons-nous que plus de performance et de stress mènent… à la même chose!

 
 » La fin est dans les moyens comme l’arbre est dans la semence.  » (Gandhi)
 
De l’autre côté, on sait que la créativité est générée par le mouvement, les stimulations sensorielles. Le cerveau, sans le corps, dépérit très vite.
Le M.I.T. développe depuis les années 90 la Théorie U pour répondre aux défis auxquels est confrontée l’humanité. Et que notre système éducatif, fondé sur le passé, n’intègre pas – voire contribue à un fonctionnement qui a généré ces défis ! La Théorie U est un processus individuel et collectif pour développer l’accompagnement de l’émergence de solutions, en lien avec les situations, les personnes, et nos ressources profondes*.
Comment se connecter profondément aux situations, aux autres, à soi-même, avec ouverture et créativité ?
 
Notre corps serait ‘l’antenne’ la plus sensible pour ressentir le ‘champs’, ce qui est là et a besoin d’émerger. En permettant une connexion plus complète à nous-mêmes, aux situations, aux autres, l’intuition immédiate et vivante, en phase avec la dynamique et l’impermanence de toute situation. C’est une ressource fondamentale.
 

Pourquoi s’en priver ?

 
 Lieu de vie, sens de la vie (Laborit :  » La seule finalité d’un être c’est d’être. « ). Nourrir – des plantes, des animaux… – prolonge notre vie.
Se nourrir soi-même de son corps : moyen d’accès à la vie, notre vie, la vraie, pas le ‘cinéma’ du cerveau mental se rêvant sans corps – et donc sans vie, sans plaisir !
 
Alors comment…
Nous connecter mieux à notre corps, le sentir, nous sentir nous-mêmes ?

Sentir son corps et non se battre contre.

Ouvrir notre quotidien à l’intuition, la créativité, hors performance?

Soyons sérieusement fous et non follement sérieux !

Aimer cette vie telle qu’elle est, nous ouvrir à nous-mêmes, aux autres ?

Activement passifs plutôt que passivement actifs (s’écouter plus que contrôler).

 
*Voir : https://www.presencing.org/#/aboutus/theory-u (en anglais)
ou http://www.generation-presence.com/contenus/theorie-u-en-detail (en français)
 

Laisser un commentaire